Causes à défendre et art contemporain

Réalisons nos rêves.

Fuir la facilité 15 mars 2010

Filed under: Art contemporain,Création — peacounettes @ 21 h 09 min

Titre : Steve C.
Texte : Marie L.

‘Tu veux partir au plus loin
Pour fuir tes souvenirs et leurs besoins
Tu ne t’imagines pas les amnistier
Comme de simple faits côtoyés

Tu déambules dans le couloir
Tes recours ne sont plus que des pourboires
Partout ou les vents soufflent on décline l’absence
Alors tu cherches un terrain de conscience

Tu ne pourra jamais t’accepter
Tu cours, tu voudrais ne pas me ressembler
L’arôme de ton corps cherche une perspective
Pour que jamais ta nuit ne me suive’

 

Le 13ème jour du mois de mars 14 mars 2010

Filed under: Art contemporain,Création,Parcours — peacounettes @ 12 h 34 min

Montage vidéo & texte : Marie L.

Que d’émotions, déjà par la chaleureuse accueille que j’ai pu recevoir de ces gentilles et sages demoiselles (Maude, Zoé & Céline). On a bien avancé le schmilblick en tout cas ! Babatisation de Céline, partages fulgurants, échanges passionnants. Le toit de Maude est vraiment berçant, ses sœurs adorables et son chien.. On va s’arrêter là.
Toujours est-il qu’on a pas travaillé sur le pacs ! On remet ça.

 

You’re harmful 8 mars 2010

Filed under: Art contemporain,Création — peacounettes @ 7 h 14 min

Texte : Marie L.

‘J’appuie en boucle sur « suivant »,
Je cherche juste ce que je n’ai pas.
J’ai besoin d’un monde vivant,
Que vous ne me donnerez pas.

Je ne trouve plus la bonne issue,
Je cherche ce qu’il n’y a pas.
Je vous noierais à mon insu,
Pour accomplir vos mea culpa.

Je pars.’

 

Venez dans les bras de ma chanson 6 mars 2010

Filed under: Art contemporain,Création,The Dreamer's — peacounettes @ 19 h 42 min

Texte : Maude J.

‘Moi je suis dans les bras de Bob Marley
Ça faisait longtemps que j’en rêvais
Moi je suis dans les bras de la paix
De nos jours on ne la croise que jamais
Moi je suis dans les bras de la liberté
Elle se fait rare dans notre société
Moi je suis dans les bras d’un nouveau né
Je lui apprends à marcher, sauter, tomber

Moi je suis dans les bras de Morphé
Alors laissez moi rêver
D’une société, de liberté
D’une religion, pour tous
D’une maison, pour tous
D’une loi inventée :
Le devoir de rêver !

Moi je suis dans les bras d’un inconnu
Pour apprendre à le connaitre
Moi je suis dans les bras du déjà vu
Pour ne pas le refaire
Moi je suis dans les bras de Led Zep
Et dans ceux de Johnny Deep
Moi je suis dans les bras de l’imaginaire
Je vois des hallucinations de désert
Moi je suis dans les bras de la Terre
De l’eau, du feu, et de l’air

Moi je suis dans les bras de Morphé
Alors laissez moi rêver
D’une société, de liberté
D’une religion, pour tous
D’une maison, pour tous
D’une loi inventée :
Le devoir de rêver !

Moi je prends dans mes bras l’onirique
Mon monde, la plus belle des musiques
Moi je prends dans mes bras la musique
Pour écouter sa mélodie magique
Moi je prends dans mes bras le monde entier
Pour ne pas le laisser tomber
Moi je prends dans mes bras mes amis
Que je garderais toute ma vie
Moi je prends dans mes bras la vie
Jusqu’à la tombé de ma nuit

Alors laissez moi rêver…’

 

Greenpeace

Filed under: Cause à défendre,Création — peacounettes @ 10 h 34 min

Article : Marie L.
Source : http://www.greenpeace.org/

Une organisation non gouvernementale qui contribue de façon primordiale et internationale à la protection de notre environnement

Totalement indépendante, elle est fondée en 1971 par un groupe de douze activistes pacifistes (à savoir, deux d’entre eux se prénomment Bob), suite à leur première action : stopper les USA dans leur campagne d‘essaies nucléaires en Alaska. L’intégralité de ses fonds provient de donateurs. C’est en 1989, que Greenpeace France est mis en place.
Après la protection des océans et la lutte contre le nucléaire, Greenpeace s’élargit et offre des campagnes plus solides, notamment par des investigations qui s’appuient sur différents travaux scientifiques et enquêtes techniques; contre les dérèglements climatiques, la pollution, la déforestation ou encore la dissémination des OGM.
De plus, c’est à cette organisation que nous devons nos remerciements pour l’élimination de produits chimiques dans les produits signés Dell ou encore Apple (et d’autres) ! Au dessus de ça, Greenpeace est une organisation active et n’hésite pas à ce rendre sur le terrain afin de sauver la faune et la flore de notre « précieuse » petite planète. En 2006, La forêt du grand Ours qui est à ce jour la plus grande forêt tempérée est sauvée après plusieurs années de mobilisations.
En ce moment même, notre ONG toujours aussi combattive tente d’obtenir un moratoire sur la pêche industrielle, pour protéger le thon rouge.

Peu de personne prennent conscience qu’elle n’est que très peu reconnue par rapport à ce qu’elle a pu met en place toute au long de ses dernières années…

 

Tant de choses changent 2 mars 2010

Filed under: Création — peacounettes @ 21 h 14 min

Texte et photo : Marie L.

‘La danse m’apporte beaucoup, elle me soulage parfois. Et c’est ce pourquoi je suis énormément déçue lorsque je me blesse, entre autre à la cheville. La musique est forte et marque tout mes pas. Je me déçois de ne pas la suivre, car c’est elle qui comble toute la finesse de mes enchainements. Mon cœur bat vite et m’abandonne lorsque je ne suis plus. La musique est le reflet de ma cadence. La danse m’apprivoise en quelque sorte. C’est aussi ce pourquoi je l’aime. Elle est ma deuxième façon de me comprendre et de me supporter.’ (31 décembre 2009)

De la fenêtre de la cuisine de l'appartement de mon père.

 

Cauchemar blanc

Filed under: Art contemporain,Création,The Dreamer's — peacounettes @ 18 h 22 min

Texte : Maude J.

‘Les gens se croisent dans la rue
Ils sont mués et tendus
Les gens se croisent dans leurs rêves
Ils s’embrassent, rient, et s’aiment

Un seul rêve, une réalité, qui nous fait mal
Parfois je voudrais, un raz de marée, qui nous rafale
J’ai pas peur de la mort et ses démons
Juste une peur de rancœur, d’écrire cette chanson

Les gens se regardent comme des inconnus
Ils sont en garde comme des détenus
Les gens se croisent dans les chansons et leur musique
Doucement s’envolent dans un délire de l’onirique

Un seul rêve, d’une nuit, qui me fait mal
Parfois je voudrais, un tsunami, qui nous avale
J’ai pas peur de la mort et ses démons
Juste un peu de douceur dans vos cœurs de béton

Les gens vivent seuls, pour mourir seul
Un combat solitaire, les rêves s’envolent
Les gens écrivent une autre histoire que la leur
Pour enfreindre la loi, une libération qui nous console

Un seul rêve, certes, qui me fait mal
Parfois je voudrais, une tempête, qui emporte nos âmes
J’ai pas peur de la mort et ses démons
Un changement d’accord, une autre chanson

Les gens s’observent, admirent leur reflet
Ils veulent laisser leur trace, une obsession, un rêve
Quand ils peignent des couleurs sur de hautes toiles
Leur voix, leur joie, s’élèvent jusque dans les étoiles

Un seul rêve, une ère qui désire, qui me fait mal
Parfois je voudrais, un tremblement de terre, qui engloutit leurs larmes
Tellement de haine, des riches et des pauvres, dans ce traître monde
C’est l’apocalypse qui nous rapprochera à la dernière seconde

Un seul rêve, un rêve de môme, qui me fait mal
Parfois je voudrais, un cyclone détruisant leurs idées
J’ai pas peur de la mort et ses démons
J’ai juste peur pour nos enfants et les papillons’